Avant header

10,6 millions de cas de tuberculose dans le monde en 2022, l’OMS alerte

62
Affiche début Article

D’après le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) lié à la Tuberculose, on estime que 10,6 millions de personnes ont contracté la tuberculose en 2022, contre 10,3 millions en 2021. Malgré des avancées médicales, la maladie persiste dans de nombreuses régions du monde, touchant particulièrement les populations vulnérables et les pays à faibles revenus. Les conditions de vie défavorables, la malnutrition et la prévalence du VIH sont des facteurs de sa propagation.

La tuberculose est une maladie infectieuse principalement affectant les poumons et se transmettant par les gouttelettes aéroportées lors de la toux ou de l’éternuement des personnes infectées.

La recherche continue de nouveaux médicaments, de vaccins et de méthodes de diagnostic est essentielle pour améliorer les traitements et réduire la propagation de la tuberculose. Cependant, des progrès significatifs ont été réalisés au fil des décennies.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Dans une récente sortie, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, souligne que bien que la lutte contre la tuberculose soit complexe, nous avons aujourd’hui la connaissance et les outils pour mettre fin à cette maladie. Les objectifs de développement durable des Nations Unies visent à mettre fin à l’épidémie de tuberculose d’ici 2030.

En 2022, 10,6 millions de personnes ont contracté la tuberculose, avec la majorité des cas en Asie du Sud-Est et en Afrique. Pour lutter contre la tuberculose, une mobilisation mondiale est nécessaire, impliquant des gouvernements, des organisations internationales, des professionnels de la santé et des communautés. Des campagnes éducatives sont également essentielles pour sensibiliser le public et encourager le dépistage précoce.

Malgré des défis persistants, l’élimination totale de la tuberculose est possible avec un engagement continu, une recherche innovante et une collaboration internationale. L’OMS souligne l’importance de l’action collective pour écrire le dernier chapitre de l’histoire de la tuberculose et préserver la santé mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.