Avant header

« J’invite les investisseurs coréens à explorer les opportunités offertes par le Congo », Denis Cristel Sassou Nguesso

23
Affiche début Article

Le ministre de la Coopération internationale et de la promotion du partenariat public-privé, Denis Cristel Sassou Nguesso, présent en Corée à l’occasion du premier sommet économique Corée-Afrique, a vivement encouragé les investisseurs coréens à considérer le Congo-Brazzaville comme une destination d’investissement. Lors du panel 1 du sommet, axé sur le thème de « l’industrialisation et la promotion des investissements », il a mis en lumière les opportunités économiques offertes par son pays.

 

« J’ai eu le privilège de représenter Son Excellence Monsieur Denis Sassou Nguesso au premier sommet Corée-Afrique à Séoul. J’ai souligné l’importance de cette rencontre historique et exprimé la nécessité d’un développement inclusif pour tous les continents. J’ai particulièrement mis en avant les défis auxquels fait face l’Afrique, notamment la nécessité d’investissements massifs pour son industrialisation et la transformation locale de ses matières premières. Cette transformation est essentielle pour la diversification économique et la création de richesses. J’ai également invité les investisseurs coréens à explorer les opportunités offertes par le Congo, en mettant en avant les secteurs prioritaires de notre Plan National de Développement 2022-2026 », a déclaré Denis Christel Sassou Nguesso sur son compte X.

 

Affiche Milieu article 728x90pixel

Il a également souligné l’importance d’une coopération pragmatique entre la Corée et l’Afrique, mettant en avant la nécessité d’un véritable transfert de technologie et le renforcement du capital humain. Pour lui, la Corée a un rôle crucial à jouer dans la transformation économique de l’Afrique à travers des partenariats mutuellement bénéfiques.

 

Le premier sommet Corée du Sud-Afrique, qui a réuni 25 chefs d’État et des délégations de 48 pays africains à Séoul, marque une étape significative dans le renforcement des relations politiques et économiques entre les deux régions. Cette rencontre vise à dynamiser les échanges commerciaux et à favoriser les coopérations dans des secteurs clés tels que l’industrie, l’agriculture, l’énergie et les infrastructures, offrant ainsi des opportunités importantes tant pour l’Afrique que pour la Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.