Avant header

Le gouvernement compte soutenir les investisseurs avec des mesures fiscales exceptionnelles

104
Affiche début Article

2024,  une année dédiée à la jeunesse. Pour ce faire, le gouvernement congolais s’adonne dans tous les sens pour faciliter l’employabilité  des jeunes dans le secteur public ou privé. Justement pour ce dernier secteur, tout récemment en ce mois de juin, le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a eu un échange avec les investisseurs congolais ou étrangers basés au Congo autour d’un déjeuner de presse qi en est à sa 2e édition. Le gouvernement compte les soutenir à travers des mesures fiscales pour atteindre la contribution attendue des opérateurs économiques qui est la création des emplois de qualité.   

Cette 2e édition du déjeuner des investisseurs avec le premier ministre a permis au gouvernement de matérialiser sa volonté à démarrer officiellement avec des projets de diversification dans les branches du secteur industriel. En témoigne la signature des protocoles d’intention lors dudit déjeuner entre l’exécutif représenté le ministre du développement industriel Antoine Thomas Nicephore Filla Saint-Eudes avec trois entreprises entre autre la cimenterie Dangoté et SGMP.

Devant les investisseurs, Anatole Collinet Makosso ne va pas par quatre chemins pour rassurer la bonne collaboration que le gouvernement souhaite avoir avec des investisseurs. « Je  voudrais vous assurer de la détermination du gouvernement à accompagner les entreprises avec des mesures fiscales exceptionnelles s’il le faut, pour encourager à créer des emplois et à promouvoir le contenu local de façon particulière. Nous vous remercions et vous traduisons encore notre disponibilité à vous accompagner. Donc, toutes les fois que vous aurez deux ou trois emplois à créer, sachez que le gouvernement sera à vos côtés pour vous accorder toutes les facilités nécessaires pour y parvenir » a-t-il déclaré.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Comme preuve d’encouragement du gouvernement vis-à-vis des investisseurs, quelques uns d’entre eux ont été appelés à présenter leurs entreprises au public dont Yvon KABA, le CEO de Healthy Environment  invité à intervenir. Son entreprise apporte diverses solutions à la population congolaise notamment la collecte des ordures, l’entretien des espaces verts, le curage des WC et fosses septiques, nettoyage des espaces pollués, l’entretien des locaux administratifs et bien d’autres services qu’elle propose. Cependant, l’entreprise est beaucoup connue dans le domaine de l’assainissement urbain. « Nous avons mis en place en 2017, une opération intitulée ” zéro déchets plastique” qui nous permet de combattre la pollution plastique en rachetant du plastique usé dans différents points de Brazzaville et à Pointe-Noire. Avec ces plastiques nous fabriquons des pavés et des sandales made in Congo. Nous fabriquons également du composte. Ce que nous cherchons n’est pas forcément des financements, mais également des partenariats avec le gouvernement » a fait savoir Yvon KABA lors de ce déjeuner d’affaire.

Alors que le Congo prépare le terrain petit à petit à la zone de libre-échange continentale africaine, ZLECAF les entrepreneurs congolais devraient déjà bien s’outiller pour accueillir la concurrence à venir. 

Juslie Lebongui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.