Avant header

Politique : Quelles surprises pour le prochain gouvernement ?

66
Affiche début Article

 

À Brazzaville, une atmosphère de suspense règne dans les cabinets ministériels depuis le début de la semaine. Dans la plus grande discrétion, Denis Sassou-Nguesso entame des discussions sur le renouvellement de son dispositif gouvernemental avec le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, en poste depuis 2021. Bien que le chef du gouvernement, soutenu par la première dame Antoinette Sassou-Nguesso, devrait être reconduit, des changements significatifs pourraient intervenir au sein de son équipe.

Affiche Milieu article 728x90pixel

La principale incertitude concerne Denis Christel Sassou-Nguesso, également connu sous le nom de “Kiki”, qui se retrouve plus que jamais fragilisé. Son mandat à la tête du ministère de la coopération internationale et des partenariats public-privé a été entaché par le cambriolage de sa propriété à Neuilly-sur-Seine, près de Paris, fin 2023, suscitant l’irritation de Denis Sassou-Nguesso. Bien qu’ayant des aspirations présidentielles, le ministre trouve néanmoins un soutien significatif auprès de sa sœur, Claudia Sassou-Nguesso, surnommée “Coco”, qui occupe le poste de conseillère en communication auprès de leur père.

En contrepartie, l’idée de l’entrée au gouvernement de Wilfried Nguesso, également appelé “Willy”, âgé de 59 ans, gagne en crédibilité. Cette perspective est activement promue par les filles influentes du président, Julienne Johnson, alias “Joujou”, et Ninelle Sassou-Nguesso, ainsi que par son petit-fils Omar-Denis Junior Bongo. Ces derniers mois, ce neveu de Denis Sassou-Nguesso s’est engagé davantage dans la vie politique congolaise, répondant à la demande de son oncle. Élu au Sénat en août sous l’étiquette du petit parti de la majorité présidentielle, le Club 2002-Parti pour l’unité et la République (Club 2002-PUR), qu’il a fondé en 2002, Wilfried Nguesso préside depuis octobre la commission sénatoriale de l’aménagement du territoire. Il a établi ses bureaux dans l’ancienne “tour Elf”, en plein cœur de Brazzaville, à proximité du ministère de la Coopération internationale.

Pasteur de sa propre église évangélique, Wilfried Nguesso a été élevé par Denis Sassou-Nguesso en même temps que la fille “adorée” de ce dernier, Édith Lucie Bongo Ondimba (mère d’Omar-Denis Junior Bongo), qui avait un an de plus que lui. Bien qu’il ait brièvement envisagé de devenir député d’Oyo, cette ambition a été éclipsée par “Kiki” en 2012.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.