Avant header

Refus de voyage sur Paris à Jean-Jacques Bouya

193
Affiche début Article

Le ministre congolais de l’aménagement du territoire Jean-Jacques Bouya a été empêché d’effectuer un voyage sur Paris le week-end du 30 septembre au 1er octobre dernier.

Accompagné de l’ancien ministre de l’Agriculture Rigobert Mabondou, les deux personnalités, se sont vu refuser l’embarquement à bord d’un vol d’Air France, le 1er octobre 2023, à l’aéroport Maya-Maya, en dépit de la détention de leur passeport diplomatique.

D’après les informations, cette situation s’explique par un accord-cadre signé en 2007 entre la France et le Congo, visant à réguler les flux migratoires. L’une des dispositions exempte de visa les détenteurs de passeports diplomatiques pour des séjours de courte durée. 

Affiche Milieu article 728x90pixel

Cette dispense arrive à expiration tous les ans ou tous les deux ans, le 30 septembre, et doit être renouvelée par échange de lettres entre les ministres des affaires étrangères des deux pays, quelques semaines avant la date butoir.

Le gouvernement congolais avait demandé une prorogation de l’accord pour une période de deux ans. Mi-septembre de l’année en cours, Paris a formulé. Une contre-proposition d’une durée d’un an, mais elle n’a pas été validée au moment opportun par les autorités congolaises.

Aux dernières nouvelles, la situation a été régularisée d’urgence d’autant que les diplomates français risquaient, eux aussi, de ne plus pouvoir se rendre au Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.