Avant header

Dossier RDC – Rwanda: L’UE bloque sa nouvelle aide financière militaire destinée pour Kigali

87
Affiche début Article

 

Le Rwanda se trouve en mauvaise posture devant l’UE à cause du dossier le liant au conflit de l’Est de la RDC pour son soutien à la rébellion du M23. C’est pour cela que les Européens n’ont pas pu se convenir sur le déblocage d’un nouvel appui financier à l’armée rwandaise pour son intervention à Cabo Delgado au Mozambique. Il s’agit d’une aide militaire de 20 millions d’euros dont l’examen pour son octroi à Kigali est aujourd’hui stoppé jusqu’à nouvel ordre.

L’UE bloque son aide militaire destinée pour Kigali. Le 03 juillet 2024 lors de la dernière réunion du groupe de travail sur l’Afrique ( COAFR), une instance du Conseil européen, plusieurs dossiers en rapport avec le Rwanda étaient sur la table à l’ordre du jour. Les membres dudit groupe ont examiné la demande introduite par Kigali pour que l’Union Européenne (UE) poursuive le financement de l’effort de guerre rwandais dans la province mozambicaine de Cabo Delgado. Cette requête avait pour objectif de débloquer des fonds à hauteur de 20 millions d’euros pour une seconde fois grâce à la Facilité Européenne pour la Paix ( FEP ) au profit de la Rwanda Defence Force (RDF) dont les unités sont déployées depuis juillet 2021 pour combattre l’insurrection jihadiste dans le nord du Mozambique.

La première enveloppe avait été décaissée le 27 Février 2023. Les pays comme la France et le Portugal soutiennent fortement l’idée de ce nouvel appui budgétaire. D’autres pays européens à l’instar de l’Allemagne, des Pays-Bas ou encore de la Suède se montrent clairement réservés à l’idée d’accorder cette aide colossale sans qu’elle soit accompagnée de contreparties.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Bruxelles compte élargir à cet effet les sanctions contre le régime de Kigali pour son soutien à la rébellion du M23 dans l’Est de la RDC. Le sujet a encore été remis sur le tapis à cause des résultats d’un rapport du groupe d’experts des Nations Unies publié le 19 juin 2024. Ce rapport révèle la présence massive d’éléments RDF aux côtés des rebelles.

L’UE souvent plus conciliante à l’égard du Rwanda, cette fois-ci, elle semble être face à la réalité. Une position manifestant  l’impossibilité des diplomates à séparer le dossier de l’Est congolais de celui de Cabo Delgado. Le COAFR étant en désaccord pour débloquer cette aide de 20 millions d’euros a par conséquent reporté sine die son examen qui pourrait peut-être intervenir après l’été.

Pour l’instant, en ce qui concerne les sanctions de l’UE contre les responsables rwandais pour ingérence dans la guerre entamée par le M23, seul Jean-Pierre Niragire, capitaine de la RDF alias Gasasira figure sur la liste des sanctions. Son nom a été inscrit en juillet 2023. D’autres noms des rwandais pourraient s’ajouter sur la liste une fois que les européens auront révisé le dossier RDC-Rwanda.

Juslie Lebongui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.