Avant header

La section féminine du PCT déjà en alerte pour 2026

202
Affiche début Article

 

L’année 2026 approche, l’organisation des femmes du Congo(OFC) , un outil de mobilisation et de ventilation des idées du Parti Congolais du Travail est déjà aux aguets. Le 28 juin dernier, cette section féminine du PCT a tenu sa session inaugurale du conseil fédéral du département de Brazzaville sous la direction de Gabriel Ondongo, secrétaire permanent en charge de l’organisation et de la mobilisation du PCT. Le sixième congrès ordinaire de ce parti au pouvoir et la prochaine élection présidentielle ont constitué l’épicentre de cette rencontre.

L’instant présent a permis à Ines Nefer Bertille Ingani Voumbo Yalo, présidente du secrétariat exécutif national de l’OFC de fortifier vivement toutes ces femmes pour leur participation efficace aux futures batailles. << A l’orée du sixième congrès du PCT et à moins de deux ans de l’élection présidentielle de 2026, il nous faut travailler pour relever le défi de notre participation à ces enjeux, de notre organisation, une mobilisation soutenue pour sécuriser l’électorat féminin et garantir la victoire écrasante du président du pct à cette élection >> a-t-elle fait savoir.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Elle a renchéri son propos à cet effet en éveillant la conscience des membres de son organisation contre << les esprits malveillants qui n’ont pour projet que de nuire aux nobles ambitions du gouvernement mais aussi, de semer la discorde dans nos familles politiques >> a-t-elle notifié. Par là, elle fait allusion à une vaste campagne de désinformation et de déstabilisation des institutions de la République par les camps adverses.

Lors de la clôture de cette session inaugurale, la gente du PCT a renouvelé sa motion de soutien au président du parti et à son gouvernement dans la lutte pour le développement économique et à l’unité dans le pays.

Juslie Lebongui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.